L’écriture est pour moi un moyen d’imaginer.

Un moyen de penser, comprendre la société, une échappatoire où les espaces vacants poussent entre les lettres, où les points sont des liens. J’aime les saisir, les tordre, les sculpter. À force d’encre noire, les transcender.

Et imaginer d’autres possibles.