Pastille Climat #1

Crédit illustration : Art from the series Environmental Graphiti® - The Art of Climate Change by Alisa Singer. https://www.environmentalgraphiti.org

 Je vous présente le premier élément d’un format de vulgarisation ultra-court que j’ai décidé d’appeler « Pastille Climat ». L’idée est de reprendre régulièrement un élément important du Résumé à l’intention des décideurs du Sixième Rapport d’Évaluation du GIEC, et de le reproduire, aussi brut et clair que possible, sur mes réseaux.

Quant à ce blog (le pauvre s’est presque recristallisé dans l’ennui !), il permettra d'aller plus loin dans la vulgarisation, lorsque j'aurais le temps de le faire. Mes posts seront, autant que possible, illustrés par les chouettes créations d’Alisa Singer, qui produit des images à partir de graphiques scientifiques, dont vous avez un exemple ci-dessus. Je vous recommande chaudement son site : https://www.environmentalgraphiti.org.

Sans transition, c’est parti pour les pastilles !

 

Pastille Climat #1


« Chacune des quatre dernières décennies a été plus chaude que toutes les précédentes depuis 1850. La température moyenne de surface sur la période 2001-2020 a été 0,99°C plus chaude qu’au cours de la moyenne de référence (1850-1900). Sur la période 2011-2020, elle a atteint 1,09°C (toujours par rapport à 1850-1900). Elle a davantage augmenté sur les terres (environ 1.59°C) que sur les océans (environ 0.88°C). »

 

Pour aller plus loin :


La Terre a déjà connu des variations de température, oui. Mais quatre spécificités montrent que le réchauffement climatique actuel n’est en rien comparable avec les nombreux épisodes de réchauffement qui ont émaillés son histoire récente. Les voici :

Le réchauffement a lieu partout.
Depuis 2000 ans, en moyenne, certaines régions du monde se sont réchauffées, tandis que d’autres se sont refroidies. Mais en comparaison, le réchauffement actuel du globe est plus uniforme que ne l’ont été les fluctuations des dernières décennies et siècles.

Le réchauffement est rapide.
Au cours des deux derniers millions d’années, la Terre a connu des alternances de périodes glaciaires (plus froides) et interglaciaires (plus chaudes). Le dernier interglaciaire s’est déclenché il y a environ 12000 ans, marquant le début de l’Holocène. Cette transition a duré environ 5000 ans, au cours desquels la température a augmenté d’environ 5°C (marquant un pic d’augmentation de 1,5°C en 1000 ans). À titre de comparaison, la Terre s’est réchauffée d’environ 1,1°C par rapport à la période 1850-1900.

Le réchauffement actuel va à l’encontre d’une dynamique de refroidissement globale.
Depuis 6500 ans, la tendance du climat est au refroidissement. Au cours de ce refroidissement, la Terre a connu de légères périodes (décennies, siècles) de réchauffement. Mais celles-ci étaient négligeables comparées au réchauffement continu et important que l’on observe depuis 1850.

Ça fait bien longtemps qu’il n’a pas fait aussi chaud.
La température moyenne de la dernière décennie était probablement plus chaude que celles qu’a connues la Terre depuis 6500 ans. Il nous faut donc remonter au dernier interglaciaire, il y a 125 000 ans, pour retrouver sur Terre de longues périodes (environ un siècle) de températures moyennes plus élevées qu’actuellement.

 


Sources :

IPCC, 2021: Summary for Policymakers. In: Climate Change 2021: The Physical Science Basis. Contribution of Working Group I to the Sixth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change [Masson-Delmotte, V., P. Zhai, A. Pirani, S.L. Connors, C. Péan, S. Berger, N. Caud, Y. Chen, L. Goldfarb, M.I. Gomis, M. Huang, K. Leitzell, E. Lonnoy, J.B.R. Matthews, T.K. Maycock, T. Waterfield, O. Yelekçi, R. Yu, and B. Zhou (eds.)]. Cambridge University Press. In Press.

Frequently Asked Questions #2.1: https://www.ipcc.ch/report/ar6/wg1/#FAQ

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0